Nanashi restaurant à Paris, passez votre chemin

Aujourd’hui, je vais vous parler du restaurant Nanashi à Paris que j’ai testé.

Le restaurant parisien propose des bentôs japonais et d’autres plats. Il faut savoir qu’il y a deux adresses à Paris. Le Nanashi Paradis dans le 10ème et le Nanashi Charlot dans le 3ème; c’est dans ce dernier que je suis allé.

Entrée Nanashi

Cadre Nanashi

Le restaurant est tout en longueur avec de grandes baies vitrées, qui font toute la longueur de la rue. Côté déco intérieur, tout est en sobriété, pas de décoration tel qu’on peut l’entendre. Le mobilier reste simple type cantine, le lieu fait penser à une sorte de comptoir. Vous savez les comptoirs de ferme où l’on peut chercher ses légumes. Personnellement, j’aime bien le concept. Vous pourrez  aussi y apercevoir de grands tableaux où est écrit la carte, cela à un certain charme et colle bien avec l’esprit.

Cadre Nanashi

Service Nanashi

Le lieu étant grand avec beaucoup de tables, nous avons directement pu nous asseoir. La serveuse, très souriante, tout va pour le mieux, pour le moment. On a pu se faire servir les boissons puis peu de temps après le plat. Par contre une attente interminable a commencé dès lors qu’on a fini nos plats. Il a fallu beaucoup de temps avant d’avoir la carte des desserts et je pense pas moins de 20 minutes pour les avoir. J’aurais pu croire qu’ils les faisaient en direct… Ensuite, l’histoire recommence, on attend encore et encore avant d’enfin avoir l’addition puis de pouvoir payer. La table a côté de nous est arrivée quand nous avions pratiquement fini nos plats et est partie avant nous. Vous l’avez bien compris, le service laisse à désirer (pour les timings) surtout que là, aucune excuse, nous n’étions plus dans le rush du midi.

Nourriture Nanashi

Pour les boissons, Nanashi propose pas mal de choix et notamment pour les thés chauds et glacés. Je me suis laissé tenter  par le thé glacé « Vert », qui est composé de citron et de gingembre. On sent bien le citron et en fin de bouche, on a le léger goût du gingembre. Une boisson fraîche sympa à prendre pour se désaltérer.

Passons au plat, nous n’avons pas pris de bentô japonais . Pourquoi ? Car le plat « Don de boeuf » qui est présenté dans la partie « Spécialités » sur la carte nous a largement convaincus. Il est composé de riz, de jeunes pousses, d’un morceau d’onglet snacké et d’une sauce barbecue maison. Nous avons donc pris tous les deux ce plat et je ne peux donc pas vous dire ce qui l’en est des bentô proposés.
Le plat arrivé sur la table, on attaque. Premier coup de baguettes et c’est la déception. Je m’explique, j’ai goûté chaque aliment à part, le riz est bien cuit et la viande est de qualité et fondante. Ce qui est très bien, mais clairement, il y a un manque de saveur en bouche, c’est fade, cela manque de parfum. La sauce barbecue maison est pourtant bonne mais en trop petite quantité (vraiment) pour relever suffisamment le plat dans sa totalité. Dommage, puisque les produits sélectionnés sont de qualité (bio, vegie, maison) et la quantité est suffisante.

Plat Don boeuf Nanashi

Don boeuf Nanashi

On se laisse tenter par un dessert pour vouloir finir sur une bonne note. Mais là encore, la déception est là. J’ai pris un fondant matcha et framboise et ma copine un cheesecake framboise. Dans les deux cas, un manque de framboise se fait ressentir. Pour le fondant matcha à la framboise, je m’attendais à retrouver l’esprit du fondant au chocolat. C’est à dire, un fondant arrivant tiède et pas froid et un fondant de framboise. Aucuns des deux n’étaient présents, la framboise est trop peu présente. Pour le cheesecake, vous imaginez bien que je l’ai goûté , le sablé est en revanche très bon mais ça s’arrête là car la framboise est pour ma part une décoration sur le dessert.

Fondant matcha framboise et cheesecake framboise Nanashi

Fondant matcha framboise et cheesecake framboise Nanashi

Pour une boisson, un plat et un dessert comptez 28€.

En bref

Je suis déçu du service, du plat principal et du dessert. Dommage quand les bons produits sont là. Si on ajoute le temps d’attente dans l’équation, la bonne adresse japonaise n’en est pas une. C’est une mention « plus jamais » pour ma part.

Si vous avez testé l’adresse que se soit sur le même plat ou un bentô, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur votre expérience, cela m’intéresse.

Nanashi Charlot
57 rue Charlot 75003 Paris
01 44 61 45 49

Nanashi Paradis
31 rue Paradis 75010 Paris

Partager:

4 Commentaires

  1. Nanashi
    27 mars 2017 / 19:31

    Bonjour Daarson 🙂

    Merci pour votre retour client, nous sommes très sensible aux bons comme aux mauvais avis. Cela nous permet d’affiner nos services.

    Concernant le service en salle, nous sommes évidemment désolés de vous avoir visiblement oublié quelques minutes en fin de service. Comme vous l’avez bien décrit, le restaurant rue Charlot est grand avec plus de 130 couverts assis. Nos serveurs s’occupent d’environ une cinquantaine de personnes en même temps.
    Plus de personnel? Pourquoi pas, cependant le bento, le chirashi ou le don de bœuf aux produits bio ne seraient pas au même prix évidemment et votre addition passerait rapidement de 28€ (plat dessert boisson) à environ 40. Cela ne nous dédouane absolument pas de cet oubli et une fois de plus nous en prenons note et nous nous en excusons.

    Concernant les plats, il y a un plusieurs petites erreurs de compréhension visiblement.
    Nous allons en parler afin vous éclairer.
    Nous nous positionnons comme une cantine japonaise avec des plats japonais comme vous l’avez compris avec une brigade cuisine entièrement japonaise.
    De là, les goûts et saveurs le sont également.

    Concernant le don de bœuf que vous avez trouvez globalement très bon, vous êtes déçu par sa sauce barbecue maison plutôt fade. Cette sauce est une sauce japonaise (spécifié sur la carte) appelée plus communément sauce « tonkatsu » ou encore « Bulldog » grace au logo d’une tête de chien bulldog apposé sur les bouteilles commercialisées au Japon. Ça recette est différente de sa cousine américaine. Délicieux accompagné de crevette, viande, légumes, poisson ou tout simplement riz blanc. À partir de 5€ dans les commerces spécialisés 🙂
    Par ailleurs sur votre demande, nous aurions été ravis de vous rajouter un peu de notre sauce maison dans votre plat.
    Néanmoins nous prenons compte de votre avis et faisons un retour en cuisine.

    Concernant les desserts, le cheese cake framboise que vous avez mangé n’en est pas un, mais bien un ‘baked cheese cake’, c’est à dire comme son nom l’indique un gâteau cuit avec tous ses ingrédients.
    Le nuage de coulis de framboise cuit avec le gâteau vient apporter une note subtile de fruit rouge.
    Par ailleurs nous avons de délicieux ‘cheese cake’ au matcha ou vanille que nous vous invitons à déguster 🙂

    Pour le fondant matcha (ou chocolat), le produit est en effet froid, comme son fondant à l’intérieur. Une fois de plus, nous sommes sur une recette japonaise et non « parisienne ». Tout comme les bentos et ses légumes et céréales froides, ou encore les nouilles soba que nous avons à la carte qui se mange froide, et même glacée au pays du soleil levant, avec un accompagnement chaud. Étonnant non?

    Nous vous invitons donc à revenir découvrir nos plats et vous laisser emporter en mode nippon 🙂

    Merci et à très vite!

    Nanashi

    • 27 mars 2017 / 20:29

      Bonjour,

      Merci pour votre réponse très détaillée 🙂 . Je prends bien entendu en compte vos arguments.

      Nous avons tous l’habitude d’attendre quand il y a du monde et cela est tout à fait compréhensible, mais passé un certain délais cela n’est plus convenable. Tel que j’ai pu l’expliquer, le rush était passé, l’oubli de notre table n’est donc, à mon sens, pas normal.
      Concernant vos effectifs et les prix, cela est à vous de juger du bon équilibre pour délivrer un service de qualité à un prix juste. Malheureusement, c’est une question de calcul et d’organisation auquel je ne pourrais pas répondre.

      Concernant le plat, je fais bien la différence entre une nourriture japonaise et américaine. Et au contraire, la sauce dans le Don Boeuf est très bonne mais en quantité insuffisante pour en percevoir le goût durant toute la dégustation du plat. C’est en cela que le plat en devient fade.

      Pour le baked cheese cake, tel que vous le mentionnez, il s’agit d’une note subtile de framboise. C’est encore une fois bien dommage car cela est trop subtile pour en profitez correctement.
      Pour ce qui est du fondant matcha, je peux admettre que bien entendu il peut exister différente façon de le préparer. En revanche, à mon sens, il y a un manque de fondant qui aurait pu être comblé par une quantité légèrement plus important de framboise.

      Pour finir, je ne remets pas en doute la qualité des produits ou le fait que se sont des plats japonais, ce pourquoi nous sommes venus 🙂 mais un manque de saveurs.

      DAARSON

  2. 12 mai 2017 / 08:26

    Hello. Merci de ton message sur mon blog. Je suis retournée plusieurs fois depuis à Nanashi depuis mon article et je dois dire que 1) pour le service, je pense que tu n’as vraiment pas eu de chance parce que je n’ai jamais eu de soucis de ce côté la. Pour les plats et les desserts, certains sont très bons (les bentos végétariens sont toujours top , tout comme les fruits rôtis, les crumbles et le cheesecake au matcha (pas aux framboises donc , juste matcha:)) , d’autres sont beaucoup moins intéressants comme les donburis (bœuf ou saumon) et les cakes. Dans le même esprit , je préfère de loin neobento, si tu ne connais pas , cours y! Et puis j’ai vu que tu venais également de strasbourg comme moi . Que de points communs dis donc!!

    • DAARSON
      12 mai 2017 / 13:21

      Hello Claire,

      Merci pour ton retour d’expérience sur Nanashi. Je ne pense pas y retourner mais effectivement j’ai entendu parler de Neobento, du coup, je vais aller tester cette adresse ! Merci 🙂
      Oui, il y a plus d’Alsaciens qu’on pourrait le croire à Paris ! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *